Le désir, la jouissance et la loi

Pouilloux Sylvie

Après l’étude des quatre discours mis en lumière par Jacques Lacan, nous interrogerons cette année, le rapport du sujet à la loi, en particulier à la loi du langage. Nous nous demanderons ce que devient cette loi dans une période de l’histoire qui tend à se définir comme celle de la post vérité. Permet-elle encore de maintenir une différence entre ce qui reste objectivable et ce qui relève du fantasme ? Et si, comme n’a cessé de le rappeler Jacques Lacan, aucun signifiant n’est à même de garantir l’authenticité des autres signi- fiants, le discours s’en trouve-t-il réduit à ne devoir exprimer que l’imaginaire du sujet contemporain, au risque de voir s’effacer la distinction entre jouissance et désir ?

Voilà qui nous conduira à évaluer les solutions – névrotiques, créatives, transgressives – mobilisées par le sujet divisé, pour atteindre quelque chose de son désir, face aux effets de jouissance du discours. Tentera-t-il de combler l’absence de repères, par la recherche d’un père restauré, tout puissant ? Ou persistera-t-il dans son fantasme fondamental, pour ne pas disparaître, tout à fait, dans les nouveaux discours du semblant ? Quelle solution s’offre-t-elle au sujet ?

Textes de référence :
Lacan, Séminaire VI, Le désir et son interprétation, Séminaire VII, L’éthique de la psychanalyse

Sylvie POUILLOUX
9 boulevard Edgar-Quinet,
75014 Paris
06 07 12 55 91 ou 01 43 35 33 62
sylvie.pouilloux@free.fr

Le séminaire se tiendra à 21h,
les mardis 3 octobre, 7 novembre, 5 décembre 2017,
et les 9 janvier, 6 février, 6 mars, 3 avril, et 15 mai 2018. 12 rue de Bourgogne, 75007 Paris