Séminaire sur la radicalisation

Blaquière Hélène, Bouvatier Thomas

La radicalisation, Daech en est un exemple criant, est une dissolution de l’individualité dans un ensemble qui se veut total, une fusion prête à détruire tout ce qui s’oppose à son chemin délirant et structuré vers le Un. Elle demande une soumission toujours plus grande et un sacrifice jamais assez satisfaisant au sujet supposé savoir, afin d’en avoir un bout et le brandir vers ceux qui ne l’ont pas, pour mieux briller, les soumettre ou les frapper avec. Mais Daech a-t-il inventé la radicalisation ? En étudiant le fonctionnement d’autres groupes violents, on retrouve le même rapport passionné au phallus, les mêmes signifiants tranchants, le même processus d’élation, de sacrifice et d’abrasion du moi dans le nous. Pouvons-nous élargir encore le spectre et parler de processus de radicalisation similaires dans des ensembles autres que politiques ou religieux, comme dans les groupes professionnels, familiaux ou sentimentaux ? Comment la psychanalyse peut-elle utiliser ses outils pour analyser le principe de la radicalisation en général, en prenant l’exemple extrême de Daech ? Que dit Freud ? Lacan ? Des intervenants en lien avec l’actualité et la réalité de la radicalisation viendront tenter de répondre avec nous à ces questions afin de mettre en place les prémisses d’une clinique de la radicalisation.

Avec la participation d’intervenants en lien avec l’actualité et la réalité de la radicalisation, dont :

  • Thierry Toutin, commandant de police, chercheur en criminologie ;

  • Debora Fajnwaks, psychanalyste, psychologue clinicienne, à Thelemythe ;

  • Thierry Longé, psychiatre, psychanalyste. Superviseur au sein

    de l’association Thelemythe.

    Thomas BOUVATIER – 06 24 88 09 22 4, rue de Tournon, 75006 Paris thbouvatier@hotmail.com

    Hélène BLAQUIÈRE – 06 22 69 35 57 3, rue des Francs-Bourgeois 75004 Paris heleneblaquiere@gmail.com

    Le séminaire se tiendra à 21h,
    les mardis 26 septembre, 21 novembre 2017, 30 janvier, 20 mars et 29 mai 2018.
    12 rue de Bourgogne, 75007 Paris