Les débuts d'une cure : Le désir d'analyste aujourd'hui face aux préjugés théoriques et techniques d'hier

Bulat-Manenti, Gorana

Quelles seraient les conditions requises côté analysant, mais surtout côté analyste pour qu’une psychanalyse, digne de ce nom, puisse commencer aujourd’hui ? Que se passe-t-il concrètement dans les premières séances, au tout début de cette rencontre au potentiel prometteur ? Accueillir les sujets en souffrance, sensibles à la méthode analytique, ne demande-t-il pas une approche plus fraîche, plus souple, en accord avec notre post- modernité, avec la nouvelle place donnée au féminin dans nos sociétés ? La théorie dont nous disposons, les leçons des expériences cliniques nombreuses sont suffisamment riches pour autoriser une technique, qui serait vraiment « cas par cas ». Ce séminaire se propose d’interroger les possibilités qui s’offrent à nous du point de vue pratique et théorique pour affronter les changements et les nouveautés qui s’imposent, il se situe du côté de la transmission. Notre attention sera portée sur le repérage de la place du sujet au sein de différentes psychopathologies, notamment dans les psychoses.

Gorana BULAT-MANENTI 13 rue Monge
75005 Paris
01 40 46 91 19 gorana.manenti@icloud.com

Le séminaire a lieu le 3e mardi du mois à 21 h 15, les 17 octobre, 21 novembre, 19 décembre 2017 et 16 janvier, 20 mars, 15 mai et 19 juin 2018.
12 rue de Bourgogne, 75007 Paris