Groupe arabophone pour la psychanalyse - Gilles Manceron

à 21H15, Centre  Octave et Maud Mannoni 12 rue Bourgogne 75007 Paris

Conférence de : Gilles Manceron

« Le passé colonial, angle mort de la mémoire collective »

L’épisode de l’histoire coloniale de la France constitue un angle mort de notre mémoire nationale et cela a des conséquences lourdes sur le présent de notre société. Le travail historiographique sur cette période de l’histoire amène à des redécouvertes récurentes d’épisodes jusque-là hors du champ de l’histoire enseignée et du passé présent à l’esprit de nos concitoyens. Des épisodes qui ont été ponctués d’actes totalement contradictoires avec les principes dont notre société et notre République se réclament et qui constituent son socle idéologique commun. Ce paradoxe et cette contradiction constituent l’impensé de l’histoire coloniale française et cet impensé continue à façonner les imaginaires d’aujourd’hui, avec des effets importants sur le fonctionnement de notre société et les courants idéologiques et politiques actuels qui la travaillent.

Gilles Manceron est historien, Président de l’Association histoire coloniale et postcoloniale (site internet : histoirecoloniale.net). Responsable Mémoire, histoire, archives de la Ligue des droits de l’Homme. A publié notamment des ouvrages sur l’histoire de la colonisation : Marianne et les colonies. Une introduction à l'histoire coloniale de la France, La Découverte, 2003 ; La colonisation, la loi et l'histoire (avec Claude Liauzu), Syllepse, 2006 ;1885, le tournant colonial de la République, La Découverte, 2007 ; et sur les droits de l’Homme : La conquête mondiale des droits de l'Homme (avec Guy Lagelée), Le Cherche midi, 1998 ; Droits de l'Homme. Combat du siècle (dir., avec Madeleine Rebérioux), Seuil, 2004 ; Être dreyfusard hier et aujourd’hui (dir., avec Emmanuel Naquet), Presses universitaires de Rennes, 2009.