Danse et psychanalyse - Rencontre avec Alain Platel

À 21h, 12 rue de Bourgogne 75007 Paris

 

 

Rencontre avec

ALAIN PLATEL,

Metteur en scène et chorégraphe,

fondateur des Ballets C de la B (Belgique)

 

Animée par Marc Antoine Bourdeu

Avec notamment la participation de Catherine et Alain Vanier,

Anita Lenglet….

 

VENDREDI 25 MAI 2018 à 21H

Espace Analytique,12 Rue de Bourgogne, 75007 Paris

 

Alain Platel né à Gand en Belgique a été d’abord psychopédagogue auprès d’enfants en difficulté et handicapés, il a travaillé notamment à l’hôpital psychiatrique d’Armentières. Devenu ensuite metteur en scène, chorégraphe, il mettra de coté sa première activité professionnelle dans un premier temps pour y revenir en suite dans son travail de création. Il s’intéressa notamment aux films réalisés au siècle dernier par le psychiatre flamand, Arthur Van Gehuchten, pionnier de la cinématographie médicale (films de patients) et aux travaux de Fernand Deligny.

En 1984 à Gand il fonde les Ballets C de la B, aujourd’hui, de renommée internationale. Ses pièces principales ayant remportées un grand succès sont : Bonjour Madame (1993), La Tristeza Complice (1995) et Iets op Bach (1998) Wolf (2003), Vsprs (2006) Pitié ! (2008), Out Of Context – for Pina (janvier 2010) Tauberbach (2014) et Coup Fatal (collaboration avec Fabrizio Cassol 2014). Ses dernières pièces de (2017) et (2018) sont Nicht Schlafen et Requiem pour L, actuellement en tournée

Alain Platel travaille sur plusieurs axes : le langage du mouvement pour exprimer des sentiments trop forts à dire, la souffrance humaine, la solitude. Il travaille également sur des pièces à connotation plus politique démontrant que dans des environnements de société rudes, la culture peut avoir une position forte permettant aux individus de se dépasser, laissant la place à la joie de vivre même dans des circonstances indignes. Ses pièces laissent une part belle à la musique (Monteverdi, Bach, Mahler…) ou au lyrique à côté de la danse.

Ses pièces sont jouées dans beaucoup de pays du Monde.

Alain Platel déclare que :

« Cette danse appartient à tout le monde et le monde appartient à tous ».

Des extraits de certaines de ses pièces seront projetés pour être commentés et discutés.

Entrée libre.