Espace analytique est une association de formation psychanalytique et de recherches freudiennes, fondée en 1995 par Maud Mannoni avec un groupe de psychanalystes issus du CFRP, formés à l’enseignement de Jacques Lacan, Françoise Dolto ainsi que Maud et Octave Mannoni. Toute l’année s’y déroulent des enseignements et séminaires, chaque soir de la semaine ainsi que le samedi, et des colloques et journées d’études ont lieu régulièrement.

mai 2018

Éditorial

Nos Journées « Lacan, l’expérience analytique » ont voulu interroger ce rapport singulier à l’expérience, plus précisément ce qui dans l’expérience de la cure ne peut être mis en commun. Cette expression « expérience analytique » est particulière à Lacan. Elle revient sans interruption depuis les tout premiers écrits. On la trouve plusieurs fois dans Les complexes familiaux, ainsi que dans le séminaire dès le début. Accoler cette expression à son nom et en avoir fait les titres des journées, comme l’a proposé le comité d’organisation, est donc légitime ; elle condense ce qu’aura été pour lui la psychanalyse et ce qu’il aura tenté de transmettre.

Lire la suite »

Actualités

vignette.jpg
9 mars 2018

Lacan, l’expérience analytique

Il y a plus de soixante ans commençait à Paris un enseignement de psychanalyse dont les effets innombrables se poursuivent encore, malgré la diffi culté de cette pensée et la complexité de son énonciation. Il était destiné à former des psychanalystes, ce pourquoi chacun de ses termes, dans son articulation précise à la pensée de Freud, était élaboré au ras de l’expérience, dans son réel et sa lettre. La clinique et la technique analytique firent l’objet d’une permanente réfl exion, appuyée sur les logiques de l’inconscient et des outils linguistiques modernes. L’enseignement de Lacan forma des analystes fort nombreux, qui à leur tour en forment d’autres, dans de nombreuses écoles.

Avec ces journées nous interrogerons le devenir ce qui a été ainsi transmis et enseigné de l’expérience analytique. Qu’est-ce qui, dans la pratique de chaque analyste, fut saisi, adopté, repris et prolongé de ce que Lacan apporta comme témoignage et comme pensée sur son affrontement à la chose psychanalytique ? Que fait-on de la demande à la lumière de ce qu’il en a dévoilé ? Comment pratique-t-on l’interprétation équivoque, et quels effets en observe-t-on ? Que sont devenues les structures cliniques, lorsque leur logique s’atteste toujours plus tandis que l’évolution des sociétés les conteste ? Que traite-t-on du symptôme, du fantasme ? Quel usage fait-on de l’amour du transfert, à d’autres fins que l’amour ? Comment et quand finit-on une analyse ? Toutes questions sur lesquelles de nombreux analystes se prononceront et échangeront, tout en dessinant ce qui reste encore pour l’avenir à déchiffrer, à utiliser, et à prolonger de cette psychanalyse freudienne lacanienne indispensable.