Espace analytique est une association de formation psychanalytique et de recherches freudiennes, fondée en 1995 par Maud Mannoni avec un groupe de psychanalystes issus du CFRP, formés à l’enseignement de Jacques Lacan, Françoise Dolto ainsi que Maud et Octave Mannoni. Toute l’année s’y déroulent des enseignements et séminaires, chaque soir de la semaine ainsi que le samedi, et des colloques et journées d’études ont lieu régulièrement.

mai 2019

Éditorial

Les journées d’Espace analytique, « Politiques du symptôme et symptômes du politique » ont été d’une haute tenue et d’un intérêt scientifique indéniable.

Le thème de ces journées articulant le politique et le symptôme s’est décliné selon des axes multiples, chaque intervenant adoptant un axe particulier, singulier pour aborder et développer son approche.

La soirée du vendredi a commencé sur l’autisme avec deux témoignages de parents d’autistes, aussi riches qu’émouvants, montrant que l’abord psychanalytique de cette pathologie grave pouvait trouver un intérêt et un accueil bienveillant. La radicalité de points de vue de certaines associations de parents était dénoncée, par la violence des propos sur l’abord psychanalytique et la fermeture à tout dialogue possible, montrant de façon sensible l’actualité de la question politique qui se joue autour de la prise en charge de ces enfants. La politique terrifiante de certains allant jusqu’à vouloir retirer des hôpitaux et des praticiens ayant comme référence la psychanalyse, le soin de ces enfants.

Puis un dialogue avec un artiste plasticien Kader Attia avec Alain Vanier autour de son œuvre et d’un thème qui lui est cher, la décolonisation, a mis un point d’insistance sur l’intérêt de la psychanalyse à sortir des sentiers battus et à dialoguer avec des champs qui lui sont connexes, comme les arts plastiques. Comment faire avec le réel en psychanalyse ou dans le domaine des arts est une question qui reste en suspens à l’issue de ce débat.

Lire la suite »