La pulsion de mort chez Freud et ses effets dans la clinique

Brésil

Nous analyserons le concept de « pulsion de mort », chez Freud et Lacan, cherchant à suivre la façon dont les caractéristiques de chaque théorie peuvent influencer la lecture et le routage dans la clinique. Pour Freud le dualisme pulsionnel a permis l'effet calmant d’Eros unifiant contre la destructivité de la pulsion de mort, avec la production des unités d'une part pour assurer la continuité de la vie, de l’autre part tel pouvoir cherchant à maintenir l’unité de l'ego synthétique. Pour Lacan, pour qui il n'y a que virtuellement la pulsion de mort, la préoccupation ne semble pas être d'éviter la destruction mortifère, mais de permettre au travail clinique l’accueillance des effets d'une rupture de l’unité narcissique et imaginaire égoique - rupture d’identifications et d’identités, en tant que résultat des projections et introjections narcissiques, ouvrant la voie à d'autres représentations. Ainsi, par l'avènement de l'angoisse, des modifications différentes et inhabituelles peuvent avoir lieu. L'étude de ces approches couvrira également la compréhension du processus de répétition et de la compulsion à la répétition.

Maria Izabel OLIVEIRA SZPACENKOPF
Rua Visconde de Pirajá 303 salle 604
Ipanema – Rio de Janeiro
CEP 22410 001 – Brésil
Tel.: (00+55-21) 2247 4761 et 2511 3378
izaszpa@uol.com.br

Le séminaire aura lieu le 3e mercredi du mois, à 20 heures, à partir du 16 Mai 2018.